Lire, écrire et décrire ! Ecouter, transcrire et construire. J’écris pour cette liberté de formes.”

— extrait de la chanson "Ecrivain de l'oralité"

Azania

Lorsqu'on rêve de "La vie en rose", on doit être prêt à affronter ses épines.

A un moment de notre existence, "What I want ?" viendra heurter nos rétines face aux vicissitudes de la vie, mais tout a déjà été écrit, dit et même chanté par "les Vinyles d'Ebène", il va juste falloir regarder en arrière sans se retourner, s'intéresser non pas au prix mais à la valeur des choses. Avoir la détermination de se construire sans ailes, même lorsqu'on a grandit "Sans lui", garder la tête haute, cultiver sa grandeur d'âme, offrir de l'amour pour un jour être fier de se dire "J'ai appris à marcher", en faisant fleurir l'humilité qui nous aidera  à dire en toute sincérité, "Pardon ma belle" pour tout ce que je n'ai pas été. Faire face aux vagues, sans avoir peur d'échouer, voguer au milieu de l'océan pour que la petite Île "AZANIA" retrouve les pas de tous ces géants de sa lignée qui portent les couleurs de l'arc-en-ciel.

Mais viendra le jour où elle sera confrontée à la grandeur de ce dream, le jour ou elle devra hériter des trésors immatériels de "Martyr Luther Queens" au point de réaliser que le cœur sera toujours la plus belle des mémoires. A force d'épreuves les voix s'élèveront, pour dire ce que "Nous préférons" ; pour certains, se remplir le ventre, pour d'autres "Indépendances" est un acte de dignité, ceux pour qui la mort n'est que le commencement de l'immortalité. Un destin de sans voix destiné à devenir des portes parole cinq soleils après les pères, en développant un "Esprit CréActif" aux couleurs d'un "Écrivain de l'oralité" qui n'empêchera aucune étoile de se rendre compte que c'est au sommet de la tour qu'un être se sent toujours le plus "Seul"

Photos de presse

kemit, chanteur, gabon, senegal, slam, spoken word, poésie

Musique

Vidéo

Nous contacter